Patrimoine religieux: Trans la Forêt

D'après le document du Père Juhel, dernier recteur de Trans de 1955 à1989   

Eglise Saint Pierre de Trans en quelques dates:

L'édifice de 1580 ne comportait qu'une nef avec une porte sur le côté Sud

1788, construction du porche et du clocher

1823, construction des 2 chapelles et démolition du vieux clocher en ardoises

1847, ouvertures de baies en façade Sud de la nef

1910, une sacristie neuve

1955-1957, restauration intérieure en son état actuel

2003, réparation des poutres du clocher

Autel de granit (1955): c'est l'ancienne sablière du château de la Basse-Villarmois
       
Saint Prix Saint Pierre de Trans Vierge en terre cuite Les deux anges adorateurs (terres cuites du XIXe) entoure le "Saint Sauveur"  statue naïve provenant d'une chapelle des environs
A gauche, l'adoration des Bergers de G.Nelet-1830- vient de l'ex-chapelle de la rue Duperré à Saint Servan A droite, autel de Saint Prix, retable et tableau classés Chemin de croix : terres cuites de Claude Gruer (Solesmes)
       

Les recteurs de Trans

Messires

Jean Courson de 1455 à1462, il est mention de lui àpropos des redevances du presbytère

Jean Grison de 1462 à 1499

Pierre de la Roche de 1499 à 1522

Guillaume du Réaulme de 1522 à ...

Sébastien Allain, depuis le départ de G.du Réaulme jusqu'en 1582

Julien Legeays de 1582 à 1613

Julien Clément de 1613 jusqu'en 1629, il se retira et mourut à Pleine-Fougères le 15 septembre 1629

Jean Pépin, chanoine de Rennes et Prieur de Châteaugiron, nommé le 25 septembre 1629

Guillaume Le Sylleux, nommé le 18 mars 1640

Louis de Callac, originaire de Saint Malo, nommé en 1641

François Degasne de Rennes, fut nomméen 1641, et mourut le 27 mars 1643

Ollivier Branchu, de 1643 à sa mort le 16 mars 1653

François Bonnemer,  de  Nantes, de 1653 à 1654

Jean Le Gallais, Prieur de Launay, de 1654 à 1662

Gilles Regnault, curé d'office

Julien Barbier, Sieur du Bois-Moriaud, de 1666 à 1694, mort à l'âge de 55 ans le 14 septembre 1694. Son nom est inscrit sur des pierres de la sacristie et sur le mur du presbytère

Pierre Refeuveille, d'Avranches, de 1694 à  sa mort le 9 octobre 1713

Julien Tondoux, de 1714 à 1727, né à Rennes, vicaire à Vieux-Viel de 1702 à 1704, curé d'office à Vieux-Viel, recteur de Saint Marc sur Couesnon de 1707 à 1714. Il quitta Trans en 1727 et revint en 1730. Il est mort le 30 mars 1745 - Une pierre marquée "J.Toudoux, Recteur, 1723" est située sous la croix du petit portail du presbytère.

La vacance de la cure  fut assuré par Jacques-Julien Estin de 1727 à 1730

Julien Tondoux reprit sa cure en 1730, parce qu'on refusait à Rome d'approuver la pension qu'il demandait à son successeur. Il la résigne en faveur du suivant en 1744, meurt  à Rennes à l'âge de 75 ans le 30 mars 1745.

Julien Charles Foucquet, prêtre d'Avranches, de 1744 à 1769.

Joseph Louis Bigot, né à Trans, , prêtre en 1755, nommé vicaire en 1755, chapelain de Villaudon, de la Chapelle Sainte Anne, nommé recteur en 1769, gouverne la paroisse jusqu'à la révolution, passa la terreur en se cachant et fut réinstallé en 1803.

En 1791, Roussin est nommé curé constitutionnel et demeure jusqu'en 1803.

Monsier Bigot reprend sa charge en 1803 et meurt le 14 novembre 1818

Guillaume Gendrot, né à Pleurtuit en 1788, de 1818 à sa mort le 23 août 1874, ( 57 ans)

Jean-Baptiste Gesbert, né à Dol le 13 janvier 1830, prêtre le 17 octobre 1853, nommé vicaire à Saint Broladre, recteur de Trans de 1874 à sa mort en 1901 (27 ans)

Emmanuel Emile Wolf, né à Bréal sous Vitré, le 1er juillet 1857, ordonné prêtre le 27 octobre 1882, nommé vicaire à Trans en 1883, puis recteur de Trans de 1901 à1926. Se retire à Saint Broladre où il est mort en 1932

Noël Bouvet, de 1926 à 1932

Jean-Marie Costard, de 1932 à sa mort le 12 octobre 1954 (22 ans)

Joseph Juhel , né le 1 janvier 1914 à Rothéneuf, prêtre le 29 juin 1939, nommé le 21 janvier 1955 et est resté jusqu'au début de 1989. Il a été le dernier recteur de Trans (34 ans)

Source: Pouillé historique de l'archevêché de Rennes par l'abbé Guillotin 1890 et notes de l'abbé Juhel

Les Vicaires de Trans

Messires

Ollivier,1449

A.Rouillier, 1479

Guy Lebret, 1489

Jean Bryette, 1506

Julien Morvan, 1523, meurt le 20 avril 1568

Guillaume Roussel, 1567

Michel Level, 1574

Jean Roussel, 1582

J.Dufail, de 1588 à 1595

Pierre Mouton, 1595

Mathurin Busnel, 1598

Julien Clément, 1602 à 1613, à cette époque fut nommé recteur de Trans jusqu'en 1629, il se retira à Pleine-Fougères et mourut la même année.

Jean Daumer, 1613, il mourut le 8 8th 1621

Guy Busnuel, 1623

Gilles Villalard, 1630

Julien Daudillon, 1630 à 1652

Jean Clément, 1652

Jacques Thory, 1655

Guillaume Rouault, 1660, meurt le 13 février 1662

Gilles Régnault, 1662 - 1666, il fut nommé curé d'office à la nomination de Messire Julien Barbier.

J.Menuel, 1680

François, 1690 à 1696

Pierre Pelé, 1690

François Ollivier, 1696, mort le 21 septembre 1709

Julien Garnier, 1710

G.Lemenant, 1712

Gilles Hervé, 1717

Delarue, 1729

Jean Gatebled, 1729 à 1740

Guy Lefrançois, 1740

J.M. Goupil, 1747

R. de Renaudais, 1749

Jean L.Charuel, 1750

François Lombard, 1750 à 1757

Joseph Louis Bigot, 1757 à 1769, puis nommé recteur de Trans

F.Lambert, 1770, mort le 30 avril 1786

Yves Mellier, vicaire en1786, originaire de Sougeal, nommé vicaire constitutionnel , tué à Sougeal pendant la révolution.

"Né au village de la Touche-Riou à Sougeal le 16 février 1757, de Jacques et Perrine Porée, il fut nommé vicaire à Louvigné du Désert. La révolution arrive. Il prête le serment et est nommé vicaire constitutionnel à Trans, il y passe peu de temps, car on le retrouve nommé curé constitutionnel de Sougeal le 29 mai 1791. Cet infortuné prêtre périt pendant la révolution dans la nuit du 10 Brumaire (1er novembre 1795). On frappa à sa porte en demandant son ministère. Il ouvre et reçoit un formidable coup de hache sur la  tête; il porte les mains à sa blessure, puis se sent défaillir, il s'enfuit et meurt près d'un puits. C'était une nature faible, mais il n'avait pas perdu la foi, car il disait des révolutionnaires, qui lui demandaient de célébrer la messe: ces bougres ne se lassent point de me faire faire des sacrilèges . Il périt misérablement dans son schisme" Abbé Wolf

Jean Gautier, 1788

Renard, 1790, prêtre de Vitré, quitta la paroisse le 20 juillet 1791 sans avoir prêté serment

François Asséré fut vicaire depuis le 1er janvier  1792 jusqu'en mai 1792, c'était un moine de la Vieux Ville en Epiniac, assermenté, qui devint ensuite recteur de Hirel. 

Bremeau, vicaire durant l'intervalle de la révolution, déporté à Jersey

Julien Jacques Ollivier, 1803- 1814, décédé le 11 avril 1814      

Originaire de Trans, possédant des biens estimés 18320 livres, pour lesquels Me Pyrois paya en nivôse an IV 368 livres de droits de mutation, dont 362 en livres numéraires et 1300 livres en assignats représentant 6 livres de numéraire

G.P. Gillouaye, 1814 à 1818

Boison, 1818 à 1820

Gilles Blémus, 1820 à 1826, nommé recteur de Roz sur Couesnon

Guillaume Lecointe, 1826 à 1868, plusieurs fois nommé recteur, il resta toujours vicaire à Trans, où il est mort. Son tombeau est au cimetière de Trans.

Louis Germain, 2ème vicaire 1858 à 1862, mort à Saint James (Manche)

Ange Reslou, 2ème vicaire 1862 à 1868, devenu 1er vicaire de 1868 à 1879, nommé à cette époque recteur de Vieux-Viel, mort à Rennes en 1904.

François Desrues, 2e vicaire de 1868 à 1871, engagé comme aumônier volontaire des mobiles de l'Ouest, fit la campagne de 1871, rendit d'immenses services aux mobiles du pays, faillit être fait prisonnier à la bataille de Loigny. A son retour, il fut nommé vicaire à Saint Servan, puis recteur de Pleumeleuc, puis se retire à Pleurtuit son lieu de naissance.

M.T. Ollivier, de Pleurtuit, 2e vicaire de 1871 à 1874, nommé vicaire à Saint Grégoire, puis entre dans le clergé de Paris comme aumônier , puis vicaire à St Jean Baptiste de Bellevile , puis Ste Clotilde. 

JM. Bourges, 1874 à 1883, il meurt à Trans le 15 avril 1883. Son tombeau est au cimetière de Trans.

E.Wolf, né à Bréal sous Vitré, vicaire de 1883 à 1901, à cette époque fut nommé recteur de Trans.

François Lemonnier, né à St Ouen la Rouerie, vicaire de 1901 à 1919, puis vicaire à Landéan.

F.Laigre, né à Bréal sous Vitré, vicaire à Trans de 1919 à 1932.

Vacance de 18 mois, 

Charles Joubard, nommé vicaire instituteur en juillet 1934

 

...

Abbé Gaudin, dernier vicaire instituteur